Born into this...

Ad Augusta Per Angusta

C’est ma devise.

Empruntée à celle des conjurés de Hernani, la pièce décriée de Victor Hugo.

C’est aussi un sacerdoce. Qui m’emmène ici et là, entre lieux de prédilections, et nouveaux territoires d’explorations.

Loin de la France.

Loin de Paris.

IMG_3662

IMG_5308

IMG_3235

IMG_2519

IMG_7847

IMG_5193

IMG_5994

IMG_0274

IMG_4420

IMG_9354

IMG_6804

IMG_4475 IMG_4766

IMG_6514

IMG_2298

IMG_0206

IMG_4093

img_0256f

IMG_5299

IMG_2971

IMG_3715

IMG_2042

IMG_3288

Away

« Keep Walking »

A vrai dire, je n’ai plus la même force à écrire, à vous conter ma vie, dans cette jungle mondialisée, où tout est à faire, où tout est à prendre.

Trop occupé à vivre.

« – Mais c’est impossible de refuser la guerre, Ferdinand ! Il n’y a que les fous et les lâches qui refusent la guerre quand leur Patrie est en danger…

– Alors vivent les fous et les lâches ! Ou plutôt survivent les fous et les lâches ! Vous souvenez-vous d’un seul nom par exemple, Lola, d’un de ces soldats tués pendant la guerre de Cent ans ? … Avez-vous jamais cherché à en connaître un seul de ces noms ? … Non, n’est-ce pas ? … Vous n’avez jamais cherché ? Ils vous sont aussi anonymes, indifférents et plus inconnus que le dernier atome de ce presse-papiers devant nous, que votre crotte du matin … Voyez donc bien qu’ils sont morts pour rien, Lola ! Pour absolument rien du tout, ces crétins ! Je vous l’affirme ! La preuve est faite ! Il n’y a que la vie qui compte. »

Louis-Ferdinand Céline – Voyage au bout de la nuit

***

photo 3

photo

photo 1

Prepared for peace / Ready for war

Phrase de vieux cul n°459: « Jamais deux sans trois »

Quant à vous commenter l’actualité récente, à quoi bon. Je préfère encore écouter VALD.

Bien loin du vacarme.

Tout en triant ce qui peut l’être dans cette marre de larmes, de sang et de profils tricolorisés.

Laissant mes contemporains à l’incompréhension et la stupeur, la colère et le sentiment d’abandon, entre communions vacuitaires place de la République, harangues diverses à la préservation d’un mode de vie haï par d’autres, et la traditionnelle surenchère d’absurdités sur les réseaux sociaux.

#vivreensemble #pasdamalgame #mêmepaspeur #lolcats #matuidicharo #notoracism #FiersdelaFronce

#YOLO

La foule a visiblement bien été domestiqué.

Philippe Murray et Aldous Huxley peuvent sourire d’où ils sont.

Resteront quelques questions finalement sans importance, à défaut de pointer du doigt les responsabilités au niveau national.

« Ca y est, on y est ».

Manuel Valls, content d’y être – 13/11/2015

« Responsabilité: La responsabilité est le devoir de répondre de ses actes, toutes circonstances et conséquences comprises, c’est-à-dire d’en assumer l’énonciation, l’action, et par suite la réparation voire la sanction lorsque l’attendu n’est pas obtenu.« 

Un mot et une définition que nos « Elus de la République » n’entendent pas vraiment considérer, auréolé de leur statut de nouveaux inquisiteurs, bien installé à l’abri de leur Olympe politique à l’impunité judiciaire totale ou presque.

Après tout, qui irait les en blâmer, quand les sondages d’opinions les informent que la plèbe les plebiscite davantage à chaque carton terroriste, et insiste même pour qu’on tire davantage sur la bride.

Laissons-les récupérer tout ça, et posey pour la postureérité, façon « Hommage aux victimes », recueillements hypocrites et autres conneries à portée politique. En attendant, qu’ils s’unissent face au mal absolu: DAESH, ah non, merde, le FN.

Visiblement, ce pays aime l’incurie et l’incompétence crasse de ses dirigeants, tant qu’on y cajole de pseudos valeurs.

Et vous connaissez le proverbe: « Qui aime bien, châtie bien ».

« The easiest way to gain control of the population is to carry out acts of terror. The public will clamor for such laws if their personal security is threatened. »

Josef Stalin

IMG_2291

IMG_1577

IMG_4827

IMG_1691

IMG_1955

IMG_1394

IMG_3879

IMG_3234

IMG_3488

IMG_7711

IMG_2550

IMG_8199 IMG_8930

IMG_9876

IMG_2362 IMG_5189

IMG_5315

IMG_9403

IMG_0531

IMG_4772 IMG_4840

IMG_1377

Epicure Klub

Survival of the Fittest

Bref.

Le pire est à venir.

Qui en douterait encore…

Paris et les Parisiens n’auront été que les victimes collatérales d’un jeu particulièrement trouble joué au moyen-orient, et où notre coalition du « bien » a sa part de responsabilité, entre le laissez-faire courant, puis l’empressement à arroser ce brasier à l’essence (ou des missiles TOW) histoire de justifier la logique « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », fermant les yeux sur les agissements d’alliés aux poches pleines (et qui ne s’encombrent pas de naïvetés propres à satisfaire Amnesty International), et à travestir le tout façon « Oeuvres Pieuses Occidentales » pour la démocratie et le vivre ensemble.

Mouais, on a vu les résultats en Afghanistan, en Irak, et en Lybie.

Et comme si nous n’avions pas suffisamment à faire pour s’attaquer à un chômage quasi pandémique, gérer l’angoisse du taxi face au XXIème siècle, défier des gitans survitaminés ou interdire le strip tease de cadres à Air France, il va aussi falloir dealer avec une équation qui prend des proportions effrayantes, pas très loin de chez toi, presque sous ton nez.

Oui, Erdogan, l’Arabie Saoudite, le Qatar, l’Iran, Israël, le Yemen, Obama, Poutine, Bachar, ISIS, Al Nosra, Chiites vs Sunnites, les migrants de tous poils, tout ça forme un ragoût fumeux et fumant, dont les multiples intérêts divergents iront tôt ou tard paver la voie à des conséquences autrement plus funestes, en particulier en Europe, cible expiatoire toute désignée et qui l’aura bien cherché dans sa veulerie humanitaire.

Merci Mama Merkel et tonton Hollande.

Moi ?

Moi, je suis déjà loin.

Quelque part entre Bangkok et Tokyo. Ailleurs dans tous les cas. Même si mes velléités personnelles me ramèneront toujours vers Paname et l’Europe. Voir plus loin, genre Marseille.

L’amour du risque quoi

Ad Augusta Per Angusta.

Oui, je suis un conjuré dans l’ombre. Profitant de cette mondialisation particulière. Ici et là. Trouble ou pas.

De toutes façons, mon père me répétait toujours: « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt« .

IMG_9170

***

Joyeuses fêtes à tous.

Chance, prospérité et courage.

Il en faudra pour affronter le merdier qui vient.

***

Silmarils – Va y avoir du sport

Publicités

9 réflexions sur “Ad Augusta Per Angusta

  1. T’as tout dis tonton Clacla, voir le Seto et la coolness du Nipponshistan par ton objectif et autre consort, ça me sort un peu de la planète merdier qu’il y’a en ce moment et surtout en No Man’s France.

    Vis, bois et mange, et dis bonjour aussi, ça se perd.

    • Hello dear,

      Et merci pour l’ajout. Les règles de bienséances m’enjoignant d’en faire de même, vous êtes désormais dans ma liste de sites à aller découvrir. 😉

      Très amicalement,

      Clarence, aka clacla pour les intimes

      • Merci Clarence, j’apprécie.
        Votre site est un véritable puits de beauté, un amas stellaire. Des heures de lecture fabuleuse…
        Bon week-end à vous,

        Barbara – Bonsaï

  2. « ad augusta per angusta » , c’est la devise des spéléologues , aux temps jadis , lorsque j’en faisait

    ça pourrait aussi être celle des sodomites….angusta , c’est tout à fait descriptif de l’anus, bien resserré ….

    • Hahahaha. 😀

      C’est une lecture comme une autre. Et puis, ça m’a jamais réellement découragé, les anus bien resserré, gonzesses comme ladyboys, alors la spéléo…

      Tiens, en parlant d’anus, de spéléo et de ladyboys, il est où Senbei ?

      Clarence, sorti de tunnel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s