Born into this...

Rock’n’Stocks

Pendez-les haut et court

Salade, tomates, oignons

« Au pays de l’argent facile combien sont morts en chemin ?
Fuck les APL, les transports en commun »

B2OBA, Prophète

Si ailleurs, l’été fut chaud et âpre, dans une saison suspicieuse et humide, les vacances en Europe faisaient quant à elles la gueule.

Entre une météo capricieuse, les envies de remake d’Anders Breivik à Oslo, le swinging London chantonnant « Burnin’ & Lootin' » des Wailers, une eurozone à l’avenir hypothéqué et des marchés craquant devant l’avalanche de perspectives négatives, enfonçant supports, confiance et valorisation, on se dit que l’été européen a visiblement tout pour plaire. Une attractivité toute grecque pour le coup.

Don’t forget Uncle Sam

Weight Watchers

Le pékin lambda aura compris que les meilleurs lendemains s’annonçaient décidément loin. Les carottes sont cuites, mais en cette période de vacances, mieux vaux penser à autre chose.

Et pendant ce temps-là, les états occidentaux (et en particulier les moins vertueux d’entre eux), dont le régime est désormais sous surveillance, comprennent avec angoisse qu’ils ne pourront plus planquer le livre de compte indéfiniment et truquer la balance.

Glorieuse réalité.

La récession qu’on a désespérément tenté d’écarter à coups de dépenses publiques, essorant ainsi nos capacités d’endettement dans un calcul politique de très court terme, va pas tarder à montrer le bout de son nez, histoire de réclamer ses intérêts, et plus encore.

Assurément, la rentrée va être excitante.

Armageddon Journalistique

Chacun pour soi, et Dieu pour tous

C’est la fin d’un cycle, le début d’un autre.

On cherchera encore des boucs émissaires, des coupables, des responsables parmi les agences de notation, les traders, les financiers, ou encore les banques. De l’autre on pointera du doigt les chômeurs, le manque de réforme, la paresse sociale qui gangrène une économie.

♫ Blablablablablabla ♫

Trash Talk

Tout cela n’a plus vraiment d’importance, quoi qu’en diront nos politiques et leurs semblables. La France perdra tôt ou tard son AAA, et son andouillette risque bien un jour de finir Halal. Le système est encore loin d’avoir touché le fond, les marchés vont reprendre leur marche vers des résistances moins glorieuses, avant de dégringoler de nouveau sur des supports toujours plus bas. Les investisseurs et les gérants de portefeuille n’ont pas fini de s’arracher les cheveux. Et les gogos ruinés ou essorés par une volatilité et une nervosité qui réclame du sang froid (ou des capacités à shorter), iront placer leurs dernières billes dans un marché de l’immobilier qui risque bien de se transformer en cercueil pour l’épargne.

Pour le reste: Sincères condoléances aux contribuables.

Rendez-tout !

Moi, touriste perpétuel, grand salopard devant l’éternel, histoire de faire mon vautour sur des possibilités d’investissements locales et profiter de la crise rester proche des nouveaux déshérités de ce siècle, et voir à quoi ressemble un pays à la croissance sinistrée mais prochainement béni par la visite papale – à défaut d’obtenir une meilleure notation de Standard & Poor’s -, j’ai été faire un petit tour à Madrid, en Espagne.

¡ Olé !

Rage Against The Machine – Sleep Now In The Fire

Publicités

3 réflexions sur “Rock’n’Stocks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s