Art of living/BIG IN TOKYO

A Tokyo Marathon

Taxi by night

Running man

Juste eu le temps de claquer une bise surprise à Jud, croisée totalement par hasard dans les rues d’Hiroshima, qu’on prenait déjà le shinkansen pour aller voir ailleurs.

Comme des Trabelsi…

Cette fois, entre rendez-vous divers, c’est madame qui impulse la cadence. Imposant sa revanche féministe dans du shopping gargantuesque et d’interminables séances d’essayages.

C’est ça l’ingratitude. Donnez-leur la main, et elles vous prendront le bras !

Alors histoire de se faire pardonner, j’ai droit à des portraits.

Victime de la mode…

Utsumi, head researcher dans une annexe dépendante de Mitsubishi viendra parler agriculture bio au Japon et développement de la recherche sur OGM au Vietnam, entre ballade à Jiyugaoka et tea time chez Dalloyau. Morio, enceinte de 6 mois, designer chez Comme Des Garçons, nous évoquera entre deux bouchées de pâtes chez Aso, vouloir continuer à travailler après la naissance plutôt que de finir femme au foyer. Atsun, dans un izakaya d’Ebisu, nous contera l’esclavagisme moderne d’une situation professionnelle qu’elle aimerait bien quitter, s’échinant à pratiquer le « gambaru » avec mauvaise grâce sur fond de réduction des coûts, tout ça en attendant des jours meilleurs. Viendra enfin Mariko, qui entre deux séances de shooting des idoles d’Akimoto, et du photo journalisme dieu sait où, m’évoquera s’être senti plus en sécurité au Soudan qu’à Gare du Nord.

Encore une qui écoute trop de Rap…

« Le Darfour m’a bien changé des courses à Carrefour »

Sefyu, chanteur à Gare du Nord

Bref des situations diverses, des rencontres toujours intéressantes.

Les remous du monde semblent résonner si loin…

Egypt, Egypt

Abandonné dans le calme et le confort d’un hôtel de luxe ressemblant à un bunker, on laissera Hosni se faire chahuter, Marine parader dans les colonnes européennes, les chinois vampiriser BIC CAMERA et les sumos écraser toute l’actualité nippone (volcan compris).

Et puis on écoutera Ayumi Hamasaki histoire de digérer. Ou une saloperie coréenne histoire de coller à l’atmosphère.

Le tout en peignoir.

Sumotori contrit

Et pendant ce temps-là, les marchés, eux, s’envolent. Comme pris d’une contagion arabe.

Merci Ben.

Yes we can with Ben !

Raison de plus pour aller renouer avec de vieilles habitudes.

MICHEL TROISGROS CUISINE[S]

Alors en attendant la prochaine correction, on mettra tout ça sur son compte.

Y’a largement la place…

En pensant à Senbei pour une prochaine fois…

Ameblo

A vrai dire, j’aurai probablement beaucoup plus à vous offrir que d’énièmes photos d’une cantine de luxe déjà abondamment visitée ici.

Et puis il vous suffirait simplement d’économiser un peu – beaucoup – histoire de découvrir ça par vous-même.

Vous ne risquez pas d’être déçu. Tokyo saura largement combler vos attentes.

Moi, je préfère m’échapper loin.

Fuir une ville au calme anesthésiant et la beauté tranquille, abandonnée au bruit et la cohue.

Une ville sûre d’elle même, et indifférente au reste.

Dédain matinal

Retrouver des sensations variées.

La neige, le feu, le froid ou la chaleur d’un onsen.

Les pensées évasives, et la tête ailleurs…

Hida Takayama.

Ce sera très bien.


沢知美 – 素敵なあなた

20 réflexions sur “A Tokyo Marathon

  1. Encore une claque ton billet Clarence. Ca donne envie d’économiser … (beaucoup) 🙂
    Marrant que tu parles d’Ayumi. Je me mets souvent ce rmx de para one pour le jogging (bon ok running) http://www.youtube.com/watch?v=pDLDzTGR-Pg C’est presque du second degré ce son, inaudible pour beaucoup mais effet boost garanti.

    Toujours un plaisir de te lire, 😉

  2. Si c’est la première fois que tu vas à Takayama, attends-toi à un pur régal. Un de mes tout meilleurs souvenirs lors de mon premier voyage au Japon. Rien que le voyage de deux heures en tortillard le long des montagnes pour s’y rendre est un pur délice. Bon, c’est pas le tout de faire le mariolle et de dire « je vais à Takayama » mais t’as pas intérêt à foirer tes photos mec, je veux voir à quoi ça ressemble à la fin de l’hiver !

    Olrik, tout à coup salement envieux.

  3. Les super-étoilés tokyoites ne jurent plus que par l’émulsion on dirait ! Je ne sais pas ce qu’il en est ailleurs mais ça commence à manquer un peu d’originalité dans la cuisine, tout du moins dans la présentation … Non ?

  4. Ouf ! J’ai cru que t’avais voulu concurrencer mes vésicules de tortue et foies de lézard au 1er coup d’oeil sur les photos de Scorpion Bretard avant cuissard…

  5. Je suis de moins en en moins impressionné par le prix de ces vrais restaurants, quand tu les compares avec le prix d’un restaurant moyen au dernier étage d’un hôtel où tu vas te mettre 5000¥ pour un club sandwich.
    Je suis sûr qu’on peut manger pour aussi cher que chez Troisgros pour une qualité 10 fois inférieure dans des dizaines de restaurants de la capitale. Alors pourquoi se priver de la vraie qualité ?

  6. Utsumi, head researcher dans une annexe dépendante de Mitsubishi viendra parler agriculture bio au Japon et développement de la recherche sur OGM au Vietnam

    Tout va bien dans le meilleur des mondes, life goes on

  7. Ah ! ça ira, ça ira ça ira !
    Je suis fucking jaloux…
    Il n’empêche que ca manque de photos de Takayama au cœur de l’action.

  8. Ca c’est du homard, pute borgne ! o_O’

    Bon, j’espère juste que la prochaine fois, ce n’est pas le 27 février, parce que je serais absent. Sinon, c’est tentant. T’as de la chance de voyager, cochon ! Tu te sens un trip à Shikoku un jours ?

    Senbei, dans les cartons

  9. J’attendais avec impatience les photos, je pensais bien que Marine serait de la partie…

    Dommage que le Daily Yomiuri n’ait pas un éditorialiste de la qualité de Laurent Joffrin pour décrire la chute d’Hosni : « Après Ben Ali, et de deux… »

    Le bougre ne se sera pas assez accroché au trône… Au moins, il s’est rempli les fouilles…

    Plus sérieusement, une nouvelle poudrière sur la planète… Mes amis de Tel-Aviv doivent être un poil tendus…

    Z’ont l’air plutôt appétissants, le miroir de foie gras et le risotto…

  10. @ Serge: Toujours un plaisir de te retrouver dans les parages. La prochaine fois, tu sauras où aller déjeuner.

    Sinon, moi aussi je trouve marrant que tu évoques ce remix de Para One, car il faisait parti de la dernière playlist concoctée pour Drink Cold.

    Alors si jamais tu aimes ce genre de son dans ton balladeur, et souhaite en découvrir d’autres, n’hésites pas à la télécharger. 😉

    PS: Au fait, t’as bien reçu mon mail ?

    @ Olrik: Euh question photos, je suis pas Peter Hegre hein. Et j’ai pas un GROS phase one façon photographe nippon du dimanche autour du cou. Juste un vieux lumix des familles qui commence à sérieusement dater et dont l’objectif est salement négligé. Faudra donc te contenter de photos de « mariolle ». Mais promis, je crois que je les ai pas foiré celles-là ! 😀

    @ Robin: J’ai pas l’impression qu’ils en fassent plus qu’à Paris. Cela dépendant également des chefs (essaye l’Osier, ou Quintessence).

    Pour le reste j’ai envie de répondre NON. Le chef a sa griffe, et un style propre qu’il s’est forgé sans renier l’apport de Michel et ses origines méditerranéennes. Il me confiait d’ailleurs ne pas courir après la troisième étoile, et s’en tenait toujours à travailler davantage les produits, entre ludisme et rigueur, avec cette approche qui lui est si particulière.

    Bref, il ne changera rien, et c’est très bien comme ça.

    @ Jud: Ah non, loin de moi l’envie de concurrencer ton alchimiste. Et rassure-toi, t’es toujours loin devant en matière d’exploration culinaire ! 😉

    @ RP: Pour infos, le repas m’est revenu à presque 50.000 Y, mais ce qui alourdit la note c’est principalement les boissons (vins + champagne), et le fait que j’ai pris à la carte histoire de pas bouder mon plaisir (le homard chiffre à 9800 quand même).

    Et c’est au final tout ce qui compte.

    Mais autrement, les menu pour le midi sont largement à portée de toutes les bourses (entre 5300 Y pour le premier menu jusqu’à 10500 pour le plus dispendieux).

    Comme quoi, même avec un taux de change dégradé, ça reste largement moins cher qu’à Paname…

    @ Bouffe-tout: Tout va bien dans le meilleur des mondes, life goes on

    Faut bien réfléchir à ce que je vais pouvoir trouver dans mon assiette demain, et comparer avec celle de monsieur tout-le-monde.

    Tu voudrais quand même pas que moi et mes gosses on bouffe de la merde !

    @ Haran banzai: Takayama et les photos, ça vient, ça vient. Un peu de patience.

    Par contre, je te préviens, tu risques là encore d’être un peu jaloux…

    @ Senbei: Ouais, et t’as pas goûté ce beurre de cancale en accompagnement, une merveille.

    Sinon Shikoku, j’y vais régulièrement (je t’ai pas dis que j’ai une carte d’abonné à Dogo Onsen ?) alors pour le trip, c’est quand tu veux. Mais d’abord, viens visiter le coin, ça vaut largement le coup (et puis tu pourrais claquer la bise à Jud – Hiroshima c’est le bien mec).

    @ A.rnaud: Mes amis de Tel-Aviv doivent être un poil tendus…

    Allons, tu vas pas me faire croire que tes amis ont peur de ces nouveaux enturbannés ?

    Un peu de sérieux que diable.

    Sinon, oui, pour un miroir de foie gras ou un risotto, je te recommande vivement l’endroit. Mais sois sûr de ne pas oublier de faire comme madame Trabelsi !

    Prends l’oseille et tire-toi qu’ils avaient dit à Hosni…

    Clarence, en voiture Simone

  11. Tu m’as fait découvrir… SawaTomomi que, à ma grande honte, je ne connaissais pas jusqu’à maintenant! Langueur et suavité, j’aime beaucoup.

    Sinon, les havanes dégustés avec Capray dans un petit shot bar de Kagurazaka la semaine dernière étaient des plus agréables… Tu n’y couperas pas lors de ton prochain passage! See you next time, space cowboy…

  12. T’en penses quoi de MLP ? Certains aspects de sa politique sont séduisants surtout quand on habite dans le prestigieux Xéme arrondissement de Paris (Gare du Nord), qui je le confirme, ressemble de plus en plus à une Favela de Rio.
    Ex: rue Jean moinon, Sainte marthe.

  13. Je ferais pas confiance à Mitsubishi pour me remplir mon assiette, mais je vois ce que tu veux dire, à la vue de ce qui a l’air d’être un beau saint nectaire sur tes photos.

    Sinon au Vietnam, on mange de très bonnes soupes sur les trottoirs, assis sur des chaises en plastique fisherprice. A déguster à l’aube, avant que ne réapparaisse le flux incessant de motos, de marque Honda bien sûr…

    ps : La rue St Marthe, c’est le paradis sur terre

  14. Pouet !

    Ca doit te manquer un bon couscous, clacla ? En tout cas, on pensera à toi avec JP ce soir devant les matchs de Champion’s League 🙂

  15. Comme d’habitude les images font office de punchlines comme Charlie pourrait nous parler pendant des heures de design mais ça gagne toujours à être connu que l’on ne soit pas pris au dépourvu si on a la chance d’une fois l’avoir vécu !

    Bdiddy, Après les soldes la maladie…

  16. Désolé pour le retard à répondre, le travail, les amis, les voyages, etc.

    @u Tokyoite: Bon, et bien les havanes dégustés à Chinzan-so valaient leur pesant de plaisir et de yen (La prochaine fois, c’est moi qui invite).

    A la revoyure, lonesome « real estate » cowboy 😉

    @ Pierre: MLP pour Marine Le Pen ?

    Marine sera incontestablement la prochaine sensation politique de ses prochaines années, et je pense qu’elle a d’excellentes chances de reconquérir les électeurs de 2007 perdus au profit de l’UMP, pour prendre encore plus de poids à l’avenir.

    Elle saura assurément apporter une image beaucoup plus séduisante à un parti régulièrement conspué, mais qui a toujours eu la particularité de mettre les pieds dans le plat politiquement, récoltant une réputation sulfureuse, qui l’aura longtemps desservi. Mais on sent que ce processus de diabolisation va cesser, et le FN va devenir un acteur politique de plus en plus important.

    D’ailleurs pour 2012, si Dominique de Villepin se présente et divise un peu plus le camp de la majorité, il est probable qu’elle puisse de nouveau hisser le FN au second tour des prochaines présidentielles, dans un scrutin qui la verra piétiner la majorité présidentielle. Ce serait assurément jouissif.

    Pour le reste (càd leur programme), je pense que le FN dans sa rhétorique, sait marquer des points et frapper une opinion tiède sur les thématiques immigration et insécurité par exemple (qu’elles soient liés ou non), des thématiques qui engendrent des peurs larges, et qui s’étendent à d’autres problèmes actuels (Communautarisme, Laïcité, etc). Des thèmes qui vont prendre une ampleur de plus en plus importante dans la société française et l’opinion.

    Le programme apparait parfois plein de bon sens sur ces questions (retour à l’autorité, préférence nationale, fin d’une certaine politique sociale, etc), et je n’ai pas grand chose à critiquer. Je les rejoins également sur la notion de retour à une pleine souveraineté nationale, une notion abandonnée dans une fosse à purin par les politiques de tous bords.

    Par contre, sur les questions économiques (avec un programme non disponible actuellement), de ce que j’écoute, on en reste toujours à une vision poujadiste mâtinée d’une notion de libéralisme s’associant à une idée d’Etat tout puissant. Une vision qui ne cherche qu’à flatter l’opinion populaire, et rassurer leur électorat principal. L’inexistence de programme politique sur ces points me rendent pessimiste sur les possibilités du FN à proposer une vision intéressante et cohérente de gestion de l’écosystème économique, qu’il soit français ou global.

    Et à l’heure actuelle, c’est malheureusement la préoccupation la plus importante pour l’avenir du pays.

    Si on sent une volonté de se recentrer sur la France, au dépend du reste (Europe), ce que j’estime dans une certaine mesure nécessaire, j’ai peur que cela ne se fasse pas forcément dans une optique de pragmatisme souverain capable de ménager des alliances passées, mais plutôt dans une logique de fermeture totale, qui ne fera pas forcément de bien à l’avenir.

    Bref, quand le FN saura se débarrasser des oripeaux de Pierre Poujade pour devenir une force de proposition intéressante, particulièrement économiquement et sans nécessité de clivages, alors, il deviendra un parti redoutable.

    J’ai encore de sérieux doutes…

    @ Bouffe-tout: En même temps, Mitsubishi, Danone ou Nestlé, quelle différence…

    Mais je retiens le conseil pour le Vietnam. Je viens d’essayer à Taipei, et si mon ventre se fait délicat, l’expérience sut être agréable.

    @ Fab: Bien, le couscous, j’ai déjà fait, mais on se donne rendez-vous pour la semaine prochaine !

    Pouet.

    @ Bdiddy: Si tu as le temps, passe un coup de fil. I’m back.

    Clarence, home

  17. Viens de t’appeler et sur le répondeur je suis tombé tu n’auras qu’à écouter le messages histoire que l’on soit fixé pour savoir tes disponibilités pour se rencontrer !

    Bdiddy, Priorité Santé

  18. Alors Clarence, ils t’ont plu mes oripeaux de Pierre Poujade ? Hahahaha, hum. Enrichissante entrevue en tous cas, enfin, de mon point de vue du moins… (^.^;)

  19. ça va Clarence ?
    Pendant le séisme, tu étais en France ou au Japon ?
    Ta femme et sa famille, ça va ? J’espère qu’elle a eu plus de peur que de mal.

    Clarence: Ca va ! Ne t’inquiète pas. Comme l’indique l’article plus haut, je suis rentré en Europe il y a peu.
    Femme et belle-famille étant situé à 800 km au sud de Tokyo, à part les récents développements autour de Fukushima, pas d’inquiétudes similaires à avoir. 😉

    Au plaisir camarade.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s