Art of living

Aux innocents les mains pleines

Bad boys over-testostéronés

Charisma man

Considérations diverses autour de l’inévitable poncif du gaijin in Japan. Ou plus simplement C(l)arence.

A savoir celui de l’arrogance, de la masturbation intellectuelle, de l’autosatisfaction générale, du mépris abondant pour la culture de l’autochtone, de la vanité cynique et bien d’autres joyeusetés encore, toujours signées à la troisième personne du singulier dixit des admirateurs.

Un grand merci aux  quelques lecteurs de Cest la gêne pour la compréhension pertinente de ces quelques pages. Et aux outrés divers qui m’envoient des mails vitupérant mes pitoyables connaissances japonaises et mon habituel mépris pour cette culture, dont le paroxysme a visiblement été atteint avec mes quelques lignes sur Hiroshima.

Oui, on ne peut qu’imaginer Hiroshima vivant encore sur ses ruines, incapable de se relever depuis Little Boy,  et encore moins de tourner la page, le martyr pesant façon Ouradour, méritant dès lors le sacro-saint respect dû aux morts dans une veillée funèbre que certains rêveraient interminable. La mémoire de l’holocauste atomique ne supportant visiblement pas l’indigence de mes propos, mes baskets mutlicolores et la médiocrité de mes rares traces d’humour.

Tokyo me méritait-t-elle plus ?

(Probablement pas)

Dr Jekyll & Mr Hyde

« This is my shit »

Mais histoire de continuer dans cette faconde « proprement illisible par la profusion de description inutile » qui a fait la force du précédent billet, autant en profiter pour larguer ma brassée de photos diverses, entre taxiya ressemblant à Watari Tetsuya, cantines de luxe et serveurs à oreillettes blue-tooth pas vraiment discrètes, mais où les chemises fleuries ne sont point proscrites et encore moins les poses douées pour l’objection, et où les insultes écrites sur assiettes voisinent avec la bonne humeur d’amis affranchis.

Bêtisier à lunettes

Tokyo,

Où le troublant quotidien de gens assommés par la routine, mais où l’on trouve toujours une fille perdue qui aime les riches, ou peut être les traders sur Forex, quand on y croise pas un PDG à poil dans les vestiaires du Four Seasons (décidément, cet hôtel est foutrement mal fréquenté), venu en habitué, mais immédiatement prêt à vous inviter dans sa résidence secondaire à Izu dès l’improbable échange de meishi effectué.

Tokyoites

Tokyo,

Où les inévitables et habituels étoilés côtoient d’obscures mais réjouissantes adresses, où vos envies de manger épicé, et de le faire avec les doigts, pourront vous laisser avec la dangereuse probabilité de voir Teal’c prêt à passer en force par la porte des étoiles, le tout sous le regard moqueur de Gandhi, de la Gossip Girl Emi et du chef Goauld, fier de son tablier dégueulasse et sa civilisation millénaire.

Dysenterie culinaire

Tokyo,

où les femmes peuvent vous poursuivre de leur assiduité à prendre des cours d’engrish ou des conseils boursiers, s’emparant avec promptitude de votre téléphone pour composer le leur, grillant l’infrared, la politesse et les affres de la séduction,  priant instamment qu’on les rappelle, sous les yeux goguenards d’un ami d’ordinaire ombrageux mais proprement admiratif de la « technique » furansaize

« Et toi, tu fais comment pour brancher ?

– Je parle de bourse…

Aaaaah l’enculé ! »

Tokyo by Clarence quoi.

Whatever…

En même temps que faut-il vainement chercher à comprendre à travers ces pages, ces écrits et ces photos ?

A vrai dire, tout cela ne sert qu’une seule cause :

Moi. Mon ego. Mon Blog

Illustrant une partie de ma vie, entre ambitions et souvenirs. Réflexions comme affirmations. Rencontres et questionnements.

Un merdier souvent ponctué de désirs, d’envies, d’expériences et de curiosités.  Naviguant à vue dans les plaisirs assumés et flirtant avec un hédonisme jamais rassasié.

A travers un quotidien qui entretient des rapports ambigus avec la routine générale, en partie grâce à une activité financière s’écartant des sentiers battus, et une belle famille nippone, que mes péripéties au pays de Murakami ne cessent d’étonner et d’amuser, les laissant presque enclin à -pratiquement- tout me pardonner si ce n’est m’encourager, dans un syndrome de l’enfant roi typique (ou de Stockholm, c’est vous qui voyez)…

Alors je préfère laisser les lecteurs à leur propre sagacité quant à l’utilité de tout ce barouf.

Pour les autres, courage et patience, Clarence arrêtera bien un jour.

Et puis rassurez-vous,

Roban vient de rouvrir !

The Bloody Beetroots – Have mercy on us

Publicités

36 réflexions sur “Aux innocents les mains pleines

  1. Bien content de ne pas vous connaitre.

    Car effectivement, la fatuité, la morgue et la mauvaise foi vous vont à ravir.

    Et Hiroshima autant que Tokyo ne méritent pas pareil zig.

    • @ Steph: J’oserai presque écrire:

      Tout le plaisir est pour moi.

      Sinon, merci pour le mail.

      Je n’ai pas eu le temps d’y répondre, mais cela fait plaisir de s’entendre pareilles qualités. Je n’ai donc pas pu m’empêcher de partager vos quelques réflexions à mon endroit avec d’autres lecteurs.

      J’espère que vous aurez l’amabilité de pardonner ce geste un tantinet « cavalier ».

      Cordialement.

  2. Wesh! Vas-y bas les mask!

    Pfff les Chichiteurs, ils ont paas compris que Clacla tu peux pas test juste au niveau rédactionnel!

    Sinon tu reviens quand?

  3. Que dire ? C’est bien comme d’hab’. L’écriture, les photos, et pas seulement les miennes ou celles du bogoss de Kuala Lumpur, là.

    Aussi 3gros, qui fait vraiment envie, tu as raison : la fidélité paye parfois.

    Et de bonnes nouvelles, des retours : Robin sur le net, toi à Tokyo. Que demande le peuple ?

    Senbei, suce mais n’avale pas

  4. Ah ah, bravo pour le Jekyll & Hyde !
    Tu as de la chance d’avoir des mails d’insulte, j’en voudrais bien de temps en temps, histoire de me pouvoir défouler.
    Sinon, senbei bis, tout est très bien comme ça, c’est pour ça qu’on revient et qu’on t’aime.
    Yeah.

  5. J’ai jamais compris ce délire de mail d’insulte. Si je devais me vénère à chaque fois que je vois une connerie écrite, à chaque fois que la syntaxe (l’orthographe j’ai lâché l’affaire) est douteuse… Fichtre je passerais mes journées à insulter les skybloggeurs. Sans dec’. Si sous prétexte qu’on est un tant soit peu connaisseur du sujet dont il est question, on doit en faire une affaire personnelle, on a pas fini.

    Alex, la chaleur sa race.

  6. Je rentre du sutadon à l’instant (tu peux pas test au passage) et quelle ne fut pas ma surprise de croiser une grand-mère avec un tshirt « I ❤ scale », qui m’a du coup rappelé la photo postée en ces lieux.

    Cela dit, je n’ai pas compris où elle voulait en venir…

  7. Mais… Mais vous êtes malades !!! Arrêtez de l’encourager : il débarque sur un blog respectable, balance un commentaire dont on ne sait si c’est du lard ou du cochon, a destination d’un personne dont la confession lui interdit justement de manger du porc. C’est du foutage de gueule en mode « branleur », et au minimum de l’impolitesse. Et après, il s’offusque (au point de reprendre l’évènement dans un billet) que ces braves gens réagissent.

    La solidarité a des limites que l’honnêteté intellectuelle ne saurait outrepasser (sans un minimum de compensations (financières ou autres)).

    A moins qu’on soit encore dans de la tentative de buzz…

  8. Parce que j’ai rien suivi à l’origine mais parce que ce blog me manquerai si il n’existait pas, n’arrête jamais.
    Millie, qui a besoin de mauvaises fréquentations comme toi Clarence.

  9. Je vois que l’émission de TF1 « Bienvenu dans ma tribu » a fait des émules ! Toi aussi tu veux devenir le numéro 1 hein ? Avoues ! En y ajoutant du panache comme à ton habitude !

    Bdiddy, Blaireau comme Bernard Hinault

  10. @ Kiki: Chiche, on se monte un skyblog ???!!!!! 😀

    Autrement pour le retour, laisse moi bronzer un peu, que je puisse impressionner mes connaissances restées à Paris, Jacques Séguéla like !

    @ Alex: Je ne comprend pas forcément non plus les réactions outrées, ou défensives (des réactions qu’on retrouve régulièrement quand on en vient à parler du sacro-saint « Japon »). Surtout qu’il y a de la matière sur ce blog pour comprendre et décrypter suffisamment « Clarence » et sa relation avec ce pays qu’il évite précautionneusement d’analyser à la française.

    Maintenant, si on débarque ici sans précautions, et sans un minimum de recherches…

    Mais relativisons légèrement: Il ne s’agissait pas à proprement parler d’un mail d’insulte (genre « Ton papa est un gros… »), mais il flirtait sensiblement avec le mépris d’aparage pour le misérable que je suis censé être.

    J’ai tenté de répondre avec toute la mauvaise éducation et le manque de connaissances qui me caractérisent donc.

    (Steph confirmera ou pas)

    PS: Et entre nous, comment peux tu encore t’étonner du massacre linguistique dont font preuve les locaux dans leurs récurrentes tentatives d’accrocher un slogan « kakkoi » car fondamentalement incompréhensible ? Viens on ouvre un thread sur Forum Japon !

    @ N: En même temps, question fêtes de noël, t’as bien eu Mary-R en cadeau ! Mais si tu veux poursuivre les agapes, je peux toujours te faire suivre l’adresse de Steph. Ou te dépêcher kiki !

    Car la partouz… euh, je voulais dire le partage, ça me connait ! 😉

    @ Senbei: Le bogosse de Kuala lumpur me fait dire qu’il se trouve trop jeune (mais si tu parlais du chef indien, là…). Quant à toi, tu restes imparablement beau comme un dieu grec. Et merveilleusement épicurien avec ça. Quand je ne te retrouve pas sage:

    « tu as raison : la fidélité paye parfois. »

    Comme quoi ! Enfin tu y viens ! Paul Bocuse peut être fier de toi !

    @ lolo: Mon cher, à ce que je sache, on peut très bien être arabe sans être de confession musulmane, et ainsi aimer les pieds de cochon.

    Et puis j’ai quand même le droit de faire de l’humour douteux avec la même bonne conscience que l’auteur quand il me parle de racisme, sur un blog prétendument animé par des connards sans gêne, dont je revendique également l’autorité…

    Alors toi aussi, fais un peu marcher ta cervelle ! Desproges nous observe !

    @ Millie: Pas d’inquiètudes ! Clarence, keep walking ! 😉

    @ Bdiddy: Voilà. Clacla, c’est un peu « Bienvenue dans ma tribu », mais l’ambition un tantinet plus cynique, et le panache façon Lance Armstrong ! 🙂

    Clarence, qui vous aime aussi

  11. En l’occurrence, il l’est ! C’est quoi cette technique de déstabilisation à 100 balles ?!
    Je préfère ne pas continuer argumenter avec un individu, en mal de justification, dont il est admis que la rhétorique casse des briques.

  12. Alors d’une mon papa il est pas gros, il est juste un peu enveloppé, de deux, je te rassure j’y fais plus vraiment attention, et de cinq, y’a pas de cinq.

    Disons simplement que la coïncidence était trop belle.

    Et pour forum japon, well, je passe mon tour. Je suis trop occupé à rien faire.

  13. Dis donc dis donc! Tu te contredis?

    Je m’inquiète un peu là car « depuis un peu plus d’un mois, on observe l’arrêt de [tes publications] » sur DC, « et j’imagine que question excuse, il y a » les voyages. « Depuis, c’est devenu une évidence: TU T’ES MIS EN MODE TROLL ACTIF » chez un arabe.

    Sinon en attendant de venir faire des articles sur mon skyblog, tu devrais balancer tes rappeurs sur DRINKCOLD le blog où le boit frais et tout!

    Kiki, donnez une deuxième vie à vos commentaires

  14. Gya-! Je vieins de savoir le mot « Dysenterie » sur un dico !! O-o;
    C’etait un magic taste curry, en fait… -_-;;
    sinon, ou est le ero-magazine que tu as achete a combini ? ^▽^ Tu l’as porte a Hiroshima?
    Emi, je prefere Terao Akira que Watari Tetsuya ;p

  15. Pingback: Phrase de vieux cul n°18 : Les jeunes, ils ne savent pas ce qui est bon  « «Your Hero Dies Today.

  16. Alors pour ceux qui n’ont jamais rencontré Clarence en vrai et qui voudraient savoir à quoi ressemble ce qu’il y a au-dessus des baskets hideuses, je vous donne l’astuce : Clarence, c’est le mec tout à droite sur la première photo.

    Et sinon, je voudrais bien savoir, puisque visiblement Tôkyô et Hiroshima ne méritent pas un pauvre mec comme toi, quel genre de mec il faut être pour avoir le droit de fouler le sol japonais.
    C’est quoi le profil du mec qui a « le droit » d’aller au Japon et éventuellement d’en parler ensuite sur son blog ?

    Si tes détracteurs pouvaient nous éclairer, je pense que nous pourrions tous travailler sur notre attitude et devenir de « bon » explorateur de la Terre Sainte.

    /s

  17. Moi qui croyais que je ressemblais à 石原 裕次郎 (ne serait-ce que pour sa technique du saut dans une caisse, ses lunettes über mecha kakkoi et mes kilos en trop)…

    La prochaine fois, promis ma chérie, je chanterai ça pour toi !

    PS: J’ai vendu le magazine sur ebay à un fan de Naruto ! 😉

    Autrement Robert, pour que l’exploration soit validée par les pékins adorateurs du NIHON, j’imagine que cela requiert un émerveillement de tous les instants, un respect profond qui exprimerait gratitudes et génuflexions régulières, pour finir sur des réflexions approuvés par le JNTO et des commentateurs fanatiques criant « BANZAI »…

    Le japon.fr quoi.

    @ lolo: Lâche ! Reviens combattre au lieu de lire « C’est la gêne » !

    @ Alex: Lâche bis (doublé de feignasse) ! Forum Japon c’est génial ! (Me dis pas que tu veux pas devenir ceinture noire ? Robert, Ama, Maitre K, et Gillou te pistonneront à l’aise !)

    @ Kiki: Promis, j’arrête d’embêter les arabes et je reviens d’ici peu boire frais !

    Clarence, défoncé au レモンサワー/bières et autres joyeusetés

  18. Je ne vois pas en quoi les nouveaux amis du « blog respectable » de Boddicker se heurtent en faisant leurs petites Zahia effarouchées…

    Il n’y a pas entourloupe sur le bonhomme, c’est une fripouille, un libéral-fasciste doublé d’un fan de Mireille Mathieu…

    Oh my god les chaussures !!

  19. Mais c’est lui qui se les envoie tout seul pendant la nuit ses mails d’insulte !

    C’est pas écrit « Dr Jekyll & Mr Hide » pour rien…

  20. J’avoue ne pas avoir vraiment compris ce qui est reproché à Clarence quand à sa relation avec le Japon.
    J’ai entendu les phrases de déstabilisation mais pas vraiment les arguments.

    Alors, je me contenterai de dire que j’apprécie le blog de Clarence, et notamment parce qu’il parle d’un Japon à la première personne et que, trois fois hélas, nous ne sommes plus habitués à ça.
    Notamment sur internet où les blogs à tendance presse-féminino-techikartesque poussent comme de la mauvauise herbe.
    Je parle bien sûr, par exemple, du blog « c’est la gêne », et par rapport à ça je trouve que le titre du présent article est parfaitement trouvé.

  21. @ Johan: Je ne tiens pas vraiment à comprendre ce qu’on pourrait me reprocher, je ne le sais que trop bien. Et je m’en fous en fait.

    Comme tu le comprends parfaitement, ce blog n’est simplement pas destiné à expliquer le Japon, mais à illustrer ma relation avec ce pays. Un pays que j’aime particulièrement, n’en déplaisent à ceux qui ne l’auront pas compris.

    Alors je suis sensiblement heureux de trouver des lecteurs capables de saisir les nuances, que ce soit sur le nasty diary ou bien Drink Cold ! 😉

    どうもありがとう !!

    @ Megane-kun: Les lunettes, megane-kun, les lunettes ! Celles-là même que portait Watari Tetsuya. Comment diable n’as-tu pas pu faire le lien ?

    @ Jud: J’espère aussi que mon double schizophrène ne t’écris pas de lettre d’amour en plus des mails d’insultes ! 😀

    @ Older: You’re my bro and one day, i promise: We’ll be here to fuck shit up !

    @ A.rnaud: « c’est une fripouille, un libéral-fasciste doublé d’un fan de Mireille Mathieu… »

    Voilà, on aurait pas trouvé meilleur description ! Je sais que je peux désormais compter sur toi A.rnaud en ce qui concerne mon épitaphe.

    Merci !

    Clarence, voyou et bloggeur

  22. Personnellement, je me plais à penser qu’il se trouve dans ton blog l’esprit d’un certain Japon populaire des petites ruelles, Japon qui me fascine plus que je ne le comprends.
    C’est d’ailleurs pour ça que c’est si bon, j’aurais envie de dire.

    Après, de telles flâneries n’ont pas besoin de justifications et encore moins d’objectivisation, mais seulement d’une maîtrise appréciable de la langue.

    C’est ce que j’apprécie ici, d’ailleurs j’ose penser que peut être Drink Cold gagnerait à être épicé avec un peu plus de billets nasty-diariesques, même si je suis conscient qu’il faut essayer de ne pas se disperser.

    En tout cas, merci de donner du grain à moudre à mon esprit, et ceci est une remarque sincère.

  23. Respecte le Japon Clarence, merde ! Les cerisiers en fleurs, les bombes atomiques, les geishas et les chiottes électroniques entre tradition et modernité, quoi !

    Foi d’une épuration ethnique nankinoise, Japan is superior !

    Bon, ça fait chier de le dire, parce-que t’es quand-même un peu un connard arrogant, mais moi j’aime bien lire ta prose, ton goût pour le mauvais goût, tes interminables réflexions économico-café du commerce, et ton arrogance de connard, ça aussi c’est sympa à lire.

    Sinon je suis toujours étonné du nombre de hérauts (non y’a pas de faute d’orthographe bande d’illettrés) de la bien-pensance :

    http://xkcd.com/386/

  24. Que de compliments messieurs !

    Ca me touche.

    Sincèrement. En particulier pour un connard arrogant ! 😉

    Alors promis, je tâcherai de poursuivre ma prose, entre péripéties im-populaire et cultures nippones du même tonneau, sans soucis pour les tartuffes divers de la bien-pensance 2.0 (et y’en aura aussi sur DC).

    En attendant, sous peu, on passe à autre chose !

    Clarence, still walking

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s