Born into this...

Entendu à Paris

So Ritzy

So Ritzy

Où l’on égrène ses soirées passées entre bobo et cette faune composite typiquement parisienne, sur fond de décoration d’intérieur, verre de vin blanc, et sans-papiers squattant notre symbole national: la sécu

Vanessa et Angéline me dévorent des yeux.

L’envie me passe de chanter:

Tu veux mon zizi ?

Ouais, comme ça, Cash.

Westside !!!!

Westside !!!! The best side !

Florilège…

Bobo 1: « Nan mais c’est vrai, ils bouffent encore de la baleine quoi ! »

Bobo 2: « Ouais, on peut pas dire, c’est vraiment dégueulasse… »

Clarence:

Bobo 1: « Et à ce qu’il parait, j’ai même entendu qu’ils mangeaient les dauphins ! »

Bobo 2: « Franchement Clarence, j’vois pas encore ce que tu leur trouves, là, à tes nippons ! »

Clarence:

Bobo 1: « Et puis question gouvernement, v’là l’ouverture, un truc de fou ! Ils font pas de gosses, et ils refusent AB-SO-LU-MENT l’immigration. »

Bobo 2: « Je lisais aussi qu’en ce moment, la récession frappe durement… »

Clarence:

Bobo 1: « Oui mais ici aussi, faut pas déconner, avec Sarko aux manettes, on peut pas dire qu’on traverse tout ça tranquille ! Déjà qu’ils parlaient de réguler la finance, et on voit déjà qu’ils se distribuent des bonus à tire-larigots ! »

Bobo 2: « Oui, enfin, c’est pas ce que je disais. Je disais que c’était plus dur en ce moment pour les japonais qu’ici ! »

Clarence:

Bobo 1: « Et sinon, les bonnes femmes alors ? »

Bobo 2: « Ouais, ouais, alors, dis-nous tout quoi ! »

De la difficulté d’échanger avec des cons.

De retranscrire ce qu’on a vécu là-bas.

De dresser le portrait d’un pays, de ses habitants en quelques phrases.

Sébastien & Mamadou: « Oh merde Clacla, c’est la hass ! »

round 1

Round one: Fight !

Demain histoire de couper court avec la spirale du vide, je retrouve mes banlieusards et leur « ter-ter », loin du vacarme assourdissant des affirmations parisiennes, loin des verres de vin blanc, des débats plan-plan sur fond sonore jazzy, et des envies sans émotions de Vanessa et Angéline.

Ouais, comme ça, Cash.

Los Angeles Negros – Como quisiera decirte

Publicités

18 réflexions sur “Entendu à Paris

  1. Il est temps que Clarence balance ces deux bobos par dessus la troisième corde (comme diraient les amis Christophe A. et Philippe C.)….

    (Je ne dirai pas d’où sort la dernière photo…)

  2. Ouais, par dessus la troisième corde, ce qui signifierait peu ou prou, par dessus le balcon ! 😀

    Comme ça, Cash !

    Pour la dernière photo, motus et bouche cousue, autrement, on risque la réapparition de Monster, sans parler d’un probable « contrat » sur ma gueule, de la part des kebab de Châtelet-les-halles !

    Clarence, sauce samourai

  3. Je serai aussi muet qu’une harpe sans cordes tenue par hide…

    En outre, tu sais que je n’ai jamais mis mes petites pattes d’orignal en pareils lieux de perdition…

  4. J’aime bien ce billet. Cette conversation c’est …
    La ou j’habite Bobo ca veut dire con ou crétin tu me diras en France aussi « Que bobos son esos tios ». On a tous vécus ces grands moments de vertige face à ce vide. C’est très bien retranscris.

    « I roll my eyes » dirait une amie Canadienne.

    En lisant ce billet et celui de Furyo on sent des fois une certaine lassitude, alors laisse moi t’offrir le Don’t worry be happy latino. (Pis si t’est pas content c’est pareil je viens de me taper Francky Vincent et ton billet de Nana Mouskouri, sadiqueeeee !!!)

    Sinon concernant une de tes photos j’ai reçus un fax d’un anonyme qui dit ceci « Culé de sioniste nippon, t’as pas de couilles tapette, je vais te faire bouffer du kebab avec des baguettes dans le nez moi !»

    Encore un infidel manant qui n’a pas lu le célèbre ouvrage rarissime de ClaCla qui se nomme « Comment avoir la classe d’un Roger Moore et la désinvolture d’un Tony Curtis en 10 leçons »

    Amicalement votre.
    Pedro San.

  5. Merci Pedro San.

    Sincèrement.

    Il y a bien un petit moment de grande lassitude mais comme tout, ça passe rapidement.

    « I roll my eyes » comme dirait ton amie canadienne…

    Aussi laisse moi donc t’offrir un petit moment de calme bienvenue, avant le billet suivant et sa galerie de « sauvageons » et après Francky et Nana:

    Roy Ayers – Everybody loves the sunshine

    Amicalement tiens,

    Clarence, half Moore, half Curtis

  6. C’est sûr que les bobos ça ne vaut pas une bonne discussion avec notre ami B. avec qui tu peux parler des heures sans compter ! Et pour le contenu ça sonne moins creux car on a un peu rouler notre bosse et la mentalité est versatile comme Malik comme dirais nos amis de la Rive Sud ! Je sais que ce fut l’année de la Ouest Coast avec L.A. mais n’oublions pas que dans tous les coins ça chauffe de tout bois ! C’est dans ces moments que j’aimerais que l’on prône l’ouverture et pas seulement en théorie comme notre gouvernement ! Mais l’ouverture d’esprit n’est pas une gymnastique donnée à tout le monde…

    Bdiddy, Half Quiet Half Smooth !

  7. Salut Boddick, vieux sushi!

    Je pense que tu tiens un truc, un truc pour se faire du blé : se plier à la discipline consistant à retranscrire sans rien en changer, les conversations qu’on provoquerait avec des bobos bien sûrs d’eux, comme ceux de ton exemple. Je pense que, consignés sur une année, ces billets pourraient faire l’objet d’une publication pour servir la recherche en sciences sociales du XXIIème siècle. Et ça nous ferait bien rire en attendant…
    Bon courage.

  8. @Beboper : Au XXIIè siècle, ça ne fera malheureusement du blé que pour ses petits enfants 😦
    C’est une idée sinon, même si je crains que ces dramatiques conversations aient quelque-chose d’intemporel..

    お元気で。

  9. Pingback: TOUT sur l’affaire NORIKO SAKAI : coke en stock. « Drink Cold

  10. Salut Bebop, vieille canaille !

    Alors autant l’idée d’affranchir les sciences sociales du comportement « humain » en l’an 2232 me botte assez, autant comme le dit Eled (le salut sur toi !), l’expérience ne ferait que du blé pour ma descendance. Hors dans l’immédiat, point d’espérances rentables tant le consensus mou (et invariablement débile) domine.

    Alors je passe…

    Bon, sinon, le Nasty Diary n’échappe pas à la fermeture estivale. Je ferme, vous me trouverez à la buvette d’en face, où l’on s’amuse à Boire Frais comme le souligne le ping back précédent !

    Clarence, en vacances (enfin non, mais bon j’essaye de faire comme si)

  11. Les Japonais?
    Des gauchos… Tu as bien fait de revenir en terre UMPiennes avant qu’ils ne te pendent par les tripes.
    Les socialos communistes sont en passe de conquérir le Japon.

    En face du pays du matin calme y’aura celui du grand soir tumultueux…

  12. Pourquoi t’as pas chanté la charmante chanson à Vanessa et Angeline? Moi j’aurais juste voulu « voir » leur réaction…
    Millie, au boulot mais d’humeur en vacances

  13. @ K: Et ouais, c’est l’internationale, plus moyen d’éviter le soulèvement des masses laborieuses !

    Y compris au pays du soleil levant !

    Besancenot, futur empereur… La terre en tremble encore…

    @ Pied: Why save the whales ?? Save the pandas !

    Leur chair est parait-il plus goûteuse encore !

    @ Millie: Jeune fille, on ne chante jamais du Francky Vincent. Non, c’est vulgaire. Au pire, on le fredonne… Mais avec des coquines pareilles, y’a des chances qu’elles saisissent la « perche »…

    @ Para: Ahh bismillah mon frère ! Je me disais aussi qu’en plein mois de ramadan, tu n’allais pas me faire faux bond !

    J’ai donc relancé le topic avec toute la bonne foi me caractérisant !

    Clarence, organisateur de merguez-party (Les musclés inside)

    PS: Pour la photo, il s’agit bien d’Akmet, l’ex-taureau du bosphore ! Et désormais distributeur de biens mauvais kebab… Mon dieu, je vais me faire tuer à Châtelet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s