Born into this...

Pourquoi le Brésil ? Part 1

Ma femme, surplombant Tokyo

Ma femme, surplombant Tokyo

Bien loin du roman de Christine Angot, une question revient régulièrement à travers mon blog: Mais au fait Clarence, pourquoi le Japon ?

Le Japon, histoire d’une genèse

Il y a peu, je me suis aperçu que j’étais listé chez Anathron comme faisant partie de la blogosphère en rapport avec l’univers nippon. Moi ? Au même rang que les autres ? Parmi lesquels on citera: Lionel Dersot, Suparoban, Senbei, Gojippo, Robert Patrick ou Thomas de la rivière aux canards (Désolé par avance pour la couleur, autrement, on y retrouverai pas ses petits) ? A vrai dire, je devrai plutôt cette faveur à ma femme qu’à mes quelques billets ici et là. Et je pousse rarement l’intérêt à me perdre en analyse, à la manière de certains sites…

Je ne comprend pas toujours cette curée de fantasmes autour de cet archipel, ni les réactions très contrastées qu’on s’attire quand on en vient à vouloir y présenter différents aspects, qu’ils soient sociaux, psychologiques ou autres. A croire que blogger sur le Japon, c’est une activité aussi risquée que la sismologie sur une plage indonésienne.

Nonnnnn, pas encore le Matsuri !

Merde non, encore un Matsuri !

Ma part d’ombre…

Oh, bien sûr, comme tous les enfants de ma génération, j’ai moi aussi été bercé par le Club Do’ et les programmes de feu la 5, splendeur cathodique de Silvio, et comme tant d’autres, j’ai vibré pour Ken le Survivant, les chevaliers du zodiaque, Robotech et Mark Landers. Pourquoi le nier ? Comme d’autres, j’ai suivi une certaine mécanique, montant en gamme avec Akira, le chef d’oeuvre de Katsuhiro Otomo. Viendront ensuite les vidéos en anglais de chez Manga Entertainment, que je tenais cachées sous mon pull over, de peur que mes parents n’en découvrent la violence et la sexualité débridée. Probablement par goût du risque. Et si on mélange ça avec les jeux vidéos, je vois déjà les nostalgiques au bord des larmes. Ah les jeux vidéos ! Entre ma première NES jusqu’aux cartouches Neo-Geo, j’ai goûté à peu près à tout, grâce à beaucoup de malice, de carottes et de techniques passablement audacieuses. Puis est venu un temps où apparaissent de nouvelles envies, et vous oubliez vite les manettes pour passer à autre chose. J’aurai pu finir Otaku, j’ai choisi les filles.

Le Japon, c’était ludique, ça semblait merveilleux, mais c’était lointain, et à part SONY et NINTENDO, j’aurai bien été en peine de vous dire autre chose. Ah si, peut être Geisha. Seulement rien ne me prédisposant à y poser les pieds, je croyais le dossier classé. Mais il aura fallu l’acharnement d’un ami à me convaincre d’y aller. C’était pendant la période du bac. C’était en 1998, et j’écoutais l’Ecole du micro d’argent et Suprême NTM pour ce qui s’annonçait comme un grand crû pour le rap. Avant même de connaitre les résultats, nous sommes partis. A l’arrache.

Okinawan Obiwan Style

Okinawan Rock Star Style (ORSS)

Le japon, c’est rock’n’roll !

Je me souviens de mon premier sentiment comme si c’était hier:

Mais qu’est ce que je suis venu foutre ici ?

A ce sentiment de profond dépit, j’avais celui de me retrouver loin d’un univers connu, parfaitement seul, lâché en pleine jungle à des milliers de kilomètres de Paris. Sans repères, sans possibilité de décryptage, sans rien comprendre de cette langue, mon ami ayant choisi de lâchement m’abandonner pour rejoindre son amie aux yeux bridés, je me retrouvai perdu, chez un couple japonais, vague connaissance intermédiaire, et qui avait accepté à contre-coeur ma présence. A peine une semaine, qu’ils me viraient. Les voyages forment la jeunesse dit-on, seulement dans le mien j’aurai appris à frauder le métro tokyoite, à squatter chez les uns parce qu’indésirable chez les autres, à draguer des femmes plus vieilles capables de m’entretenir, à voler tout ce que je pouvais, à tenir une après-midi au Game Center avec 100 Yens, à toiser les vieux dans les rues, à faire de la garde à vue en se foutant de la gueule de l’inspecteur…  Ouais, probable que ce soit à cause de mecs comme moi que les japonais ont tourné « xénophobes » ! Seulement, comme vous pouviez l’imaginer, le crime ne paie pas comme dans les refrains de Lunatic, et tout ça s’est terminé au violon, sur une crise d’hystérie de notre logeuse involontaire et une convocation au tribunal. On s’est éclipsé à la faveur d’un typhon, après plus de deux mois de rapines, de bêtises ingrates et de japonaises vindicatives, dans l’unique espoir de s’éviter de nouveaux des ennuis. Je me demande même si j’en ai pas laissé une ou deux en cloque. Enfin, n’allons pas cracher sur l’expérience, elle restera gravé comme l’une des plus fun, la France a gagné la coupe du monde et j’ai eu mon bac, autant dire comme Pangloss: « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ». Alors, que demande le peuple ?

Pour moi, la parenthèse était refermé, pas besoin d’y retourner, puisque de toutes façons, tout le monde y voudrait notre peau comme dans Postal. Mais c’était sans compter sur les aléas de la vie professionnelle…

The Vapors – Turning Japanese

Publicités

24 réflexions sur “Pourquoi le Brésil ? Part 1

  1. Tu es dans « Japon » parce que je t’ai trouvé via ce mot-clé, et, qu’ayant accroché, n’ayant d’autre rubrique, voulant faire partager, tu y es resté (dans la catégorie, je veux dire)… Voilà voilà !

  2. j’adore ta vision décalée du brésil, les bas fond de la ville de São Paulo… Merci pour ce voyage dans L’Amérique Latine.

    Millie, nulle en géographie

  3. Vivement la deuxième partie…
    Faudra pas oublier de parler du foot, hein, parce que le Brésil sans foot, ça ressemble à rien, ça pourrait être le Japon (alors que ça n’a rien à voir) !

  4. comme deux protozoaires, on a évolué un peu pareil dans l’echelle de l’evolution, à peu près à la même époque.
    club do—–>akira—–>video from london ——> on saute la case OTAKU—–>les filles aux yeux bridés.

    sauf que toi, tu faisais parti du clan NINTENDO avec ton rondouillard italien à moustache et tout le bestiaire digne du folklore nippon . Et pour ça, je t’en veux !
    ma tribu à moi danser le SEGA avec la frenesie d’un SONIC sous ACIDES. c’etait bien plus beau , non ?

    NINTENDO me faisait piquer les yeux….ahhhhh F-ZERO, si j’ai la cataracte à 48 ans, ça sera a cause de mes potes.

    Le bac tu l’as eu 3 ans après moi, t’es plus jeune que moi mon ptit CLARENCE ou tu as triplé ? j’opte pour la 1ere soluce, tiens ! vu comment tu ecris « beau ».

    Le Japon….je l’ai connu 1 an après toi, c’était au 20eme siecle aussi, tout une epoque ! c’etait mieux avant , non ?
    c’est l’armée qui m’a mis de force dans ce putain tas de ferraille flottant et qui m’a deporté la bas pour 5 jours….trop dure la vie !
    5 jours intenses où j’ai dormi à peine 6 heures en tout….je crois….je ne sais plus….

    je ne veux plus me souvenir…..

    me voila, OTAKU à present.

    FERIC, sa vie, son oeuvre.

  5. @ N: Tu l’auras remarqué, ce blog navigue à vue, entre autre, autour du grand n’importe nawak ! Le Japon y compris ! 😉

    @ Millie: Eh eh ! 😀
    N’empêche, c’est prévu courant 2009.

    @ Robert Patrick: Dire que la soirée de la coupe du monde 98 m’aura valu de m’embrouiller avec des brésiliens… Quelles chochotes ceux-là !

    Bon, fais-moi penser à te linker dans la catégorie « Sites à caractère nécessaire ».

    @ Feric: Oh, on était pas sectaire dans notre cité HLM. C’était le bon temps de l’échange, ta NES contre ma Master System. Imagine si j’avais loupé Alex Kidd ? La honte complète au collège !

    Mais je suis resté addict à SNK et sa Neo Geo, la Rolls Royce des gamers. C’est mon côté rillettes Bordeau Chesnel du gros sprite.

    Ah ouais, et puis j’suis pas sectaire non plus côté femmes. Tu me comprendras, en appréciateur de Kersauson et ex-marin.

    « Le Japon….je l’ai connu 1 an après toi, c’était au 20eme siecle aussi, tout une epoque ! c’etait mieux avant , non ? »

    Ah ça, on verra au deuxième épisode.

    Bon, bah, on attend plus que Lucia et Greg, ils devraient plus tarder.

    Clarence, animateur en centre aéré

  6. Enfin !!!

    Je note plusieurs choses (je vais la faire prof…) :

    – t’as eu ton bac en 1998 (ça me rajeunit pas, b..del, moi c’était en 1978, ouais, n’en rajoute pas… t’étais même pas né);

    – tu aimes le Brésil, moi aussi, vu que j’ai été mariée (faudrait quand même pas croire que…) à un Brésilien, un certain temps…;

    – tu sais, peut-être, que je préfère Candide à Pangloss (normal, c’est le héros), et lui il dit à ce cher optimiste de Pangloss (rousseauiste, va!) : « Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin ».

    – côté nippono-attitude : je ne comprends pas ! je devrais moi aussi figurer dans tous les sites de référencement nippons. Ben quoi, ça fait 11 ans que j’enseigne la langue de Molière à environ 5 à 10 Japonais différents par semaine… ça fait du monde non ? et moi, je me nipponise, je connais mieux Tokyo et le Japon (sa culture) que la Bretagne.

    Pour conclure (pardon, en ce moment… je m’éternise), j’attends avec impatience la suite, te félicite pour ce très beau texte (tu remarqueras la nippo-attitude) et te renvoie sur mon prochain billet (c’est la libéralo-attitude) à contenu hautement japonisant.

    Lucia qui prie tout le monde de l’excuser…

  7. @ Older: Devine !

    @ Lucia: Oui, il a mis le temps celui-là à arriver.

    Bon, je vais mettre en marche le réseau pour te faire figurer dans la liste qui « compte ». Non mais, y’a pas de raisons !

    Mais sinon merci, j’espère que ton prochain billet meublera comme il faut ma défaillance chronique à écrire, et en particulier à livrer cette deuxième partie.

    Qu’est ce qu’on ferait pas sans Lucia ! 😉

    Clarence, rififi au Brésil

  8. Bon, t’es content de toi ? t’es retourné foutre la merde chez Pasukaru…. avec beaucoup de classe, comme d’hab’.
    J’ai kiffé grave ton apparition et le degueulis de com’ qui a suivi.

    Et puis qu’est ce que je vois : monsieur insere mon pseudo dans l’email bidon qu’il lache ! c’est un monde ça ! quel toupet !
    pourquoi ne rebalances-tu pas le lien de ton blog pour leur montrer l’individu que tu es ? hmmm….remarque c’est pas la peine, ils iront plutot decharger leur haine chez moi.

    les skybloguiens vont penser qu’il y a une union sacrée entre nous deux maintenant.
    je te previens, si y’a des ptits cons qui viennent me lancer une fatwa à cause de toi, ça va mal aller mon vieux….

    et puis, il a même pas fait son service en plus….

    boyobozo, copyright.

  9. tiens, j’ai une pensée pour toi samedi soir dans un bar près de la station VAVIN.
    Une affiche de l’epoque :  » Hiro-Hito , futur empereur du Japon resquille dans le metro Vavin »……

    tu crois qu’il se foutait de la gueule des inspecteurs lui aussi ?

    sauvageon, va !

    FERIC , et de 3 !

  10. Bon, t’es content de toi ? t’es retourné foutre la merde chez Pasukaru…. avec beaucoup de classe, comme d’hab’.
    J’ai kiffé grave ton apparition et le degueulis de com’ qui a suivi.

    T’as vu ? Et pourtant j’étais cordial…

    Pour le pseudo/mail, c’est vrai tu as copyrighté le genre, et c’était en premier lieu un clin d’oeil aux multiples adresses mail que tu laisses sur mon site.

    Tiens, c’est marrant, j’ai eu une pensée pour toi hier. J’ai maté un film monstrueux sur la fameuse unité 731 et ses exactions en Mandchourie. Ca plaira sûrement pas à ta femme !

    HEI TAI YANG 731

    Clarence, « taquin » comme un méchant japonais

  11. Et en plus, il persiste et signe en s’accaparant le role du méchant !
    et v’la ti pas qu’ il me traitre de JUDAS ! un comble pour FERIC !

    je suis desolé pour tout ce  » private talk « , tes fideles lecteurs ne vont rien comprendrent à ce qui s’est passé ce soir….ailleurs…. un relan du triangle des bermudes ?

    De plus, on derive de ton post tout bonnement sublime sur tes tribulations au Japon.
    Ca me fait penser à du Slocombe avec son Gilbert WOODBROKE….J’aime TOKYO quand tout part en couilles. tu verras dans la suite de mon blog ! y’a du lourd aussi.

    et pour finir (avant de mater un episode de kisarazu cat’s eye), j’ai vu HEI TAI YANG 731.
    mon côté morbide « ROTTEN.com » prend le dessus souvent chez moi, ca me change pas du boulot…..j’avais bien aimé la fille aux avants bras gelés.

    et ça t’a fait penser à moi ?
    ma femme, même pas j’ose dire « dalai lama » devant elle….alors les nazis japonais et le viol de Nankin, je tente même pas !

    FERIC, insert coins.

  12. ça faisait longtemps que j’avais plus entendu parler de rotten…Par contre, je me souviens plus ce qu’il y avait avant…un truc comme 4fy, un nom tordu…même genre : afghans décapités, snuffs brésiliens et japonaises baignant dans la gerbe.

    Passons…

    J’imaginais pas Clarence en road-trip fauché au Japon, tiens…Le grand fécondateur on the run…mmmmh….
    et si c’était une réincarnation de Martoni ?
    http://jp.youtube.com/watch?v=INNHSdCnNd0

  13. – clarence ?

    – Ba ouais, Bodicker, d’apré toi il bluf ??? lol

    – Moi je pense que oui . il rakont que dé coneries chez Pasukaru,, mem k’il roule pa en Hummer H2 rose a Ropongi! C 1 gros mytho ! Com Martoni koi, ce sal enfoiré de politisien vérreux tueure d’ékologist !!!!! PTDR XD

    – lol ^^ ouais t’a tro réson, tout sa cé du bluf ! mdr

    Un peu comme les menaces de Ségolène Royal et son camp.

    Du bluff !!!!!!!!!

    Voilà un sujet à sensation qui fera l’unanimité pour le cocktail dinatoire du CGB ! 😉

    Clarence, qui fait comme Patrick Bruel au Poker

  14. Ben ouais, Ségolène (tu sais ce que j’en pense… du bien !) elle a d’autres cartes dans son jeu… et puis bluffer, elle le fera s’il le faut !

    Sinon, pour revenir au Japon, et aux Japonaises… vu aujourd’hui dans « Direct Matin » : 188 martyrs chrétiens japonais béatifiés (au début du XVIIe siècle, au moment où les shoguns ont aussi massacré tous les Portugais présents sur l’archipel), et pour te tenir au courant de mon feuilleton : C… est arrivée lundi, me parlant de Eric Emmanuel Schmitt, « M. Ibrahim et les fleurs du Coran », me vantant la chanson de Gainsbourg « Le poinçonneur des Lilas » (oui, je connais la version japonaise).

  15. Ah l’Amérique du Sud… Je t’ai déjà parlé de mes envies de faire un saut du côté du Vénézuela du Costa Rica ou de l’Equateur ! Concernant le Brézil pour les amateurs du ballon rond que j’ai été et que je suis toujours à mes heures perdues fait office de mecque comme pour les Muslims ! Les ambiances de folies des matchs survoltés et l’infatiguable speaker qui semble avoir des cordes vocales indestructibles et des joueurs qui mouillent le maillot… Du foot quoi ! Malheuresement je viens de tomber sur une tuile… Cheville droite dans le paté malgré les belles pompes que tu as vu hier ! Pas facile quand tu fais du sport régulièrement mais bon on va serré les dents et esperer que ça ne soit pas trop grave ! Je vois que Lain est toujours dans le bain… ça fait plaisir 😉 A quand un prochain comité Lords Of Panam ? Vous avez intérêt à avoir votre tee shirt pour montrer l’exemple !

    Bdiddy, Prêt pour prendre une claque même sur une jambe avec Stone Throw !

  16. « Vous mettez gravement en cause mon honneur et ma probité. »

    Bernard L Madoff… Ah non, merde, Rachida Dati.

    Et Clarence et Rachida, c’est tout pareil hein !

    Ah non, je dément formellement pour le gosse à venir – JE NE SUIS PAS LE PERE – Merci.

    Clarence, probité et honneur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s