Art of living

Osen & Onsen

Derriere, Sensuijima

Derrière, Sensuijima

Il faisait beau sur Tomo no Ura en ce mois de Juin pluvieux. Les pêcheurs rangeaient tranquillement leur attirail, et les derniers acheteurs, venus en voisins, s’empressaient de finir leurs emplettes. La journée s’annonçait idylique.

TakoDernieres ventesQuai deserte

Un peu au loin, l’ile de Sensuijima nous faisait de l’oeil. Et puis derrière les formes de ces petites montagnes, on devinait surtout ses plages, ses onsens et ses restaurants de pêcheurs à l’abri du ressac. Une autre image du Japon, comme celles dont rêve Osen*, et dont la dernière partie du drama rythmera la soirée du lendemain.

Debarcadere

Débarcadère

En voyant la mer, j’ai tout de suite eu envie de baignade, de goût iodé sur les lèvres, et de sable sous les pieds. Le reste ne serait qu’accessoire. C’était un refrain entêtant comme une chanson de Perfume, une envie qui me rappela aussi « l’étranger » de Camus et sa longue plage écrasée de soleil. Comme un relent de mauvais couplet.

Ombre et soleil

Ombre et soleil

Il n’aura suffit que de l’ombre persistante d’une forêt épaisse pour chasser cet étrange refrain. De l’ombre, transpercée ça et là de rayons intenses. C’est sous ce soleil impérial qui domine alors, que trône plus haut le Kokokara, établissement spécialisé qui verra notre curiosité pour ses bains salés, s’estomper au fil des minutes passées dans ces eaux aux vertus presque naturelles. Expériences nouvelles, où la mer fait aussi office de rotenburo*, et où le sauna vous coffre pour de longs instants de sudation. Plaisir simple du bain surtout, où dans son plus simple appareil, se plonger dans le ofuro* brûlant provoque un délassement profond.

Onsen sur plage

Onsen sur plage

Bains 3Bains 2Bains pour hommes

Nous n’étions partis que pour quelques instants, que déjà se prolongeait l’escapade. Au détour de cette plage, il y avait ces tables, et ce poisson, fraichement pêché dans la matinée.

Sashimi

Sashimi

Nous n’étions pas partis bien loin, mais pour moi, ce fut le bout du monde.

* Dans la série Clarence fait la traduction…

Onsen: Bain naturel de source volcanique, il en existe de toutes sortes et en multitude.

Osen: Drama (série télévisée) mettant en scène une jeune tenancière de restaurant traditionnel à Tokyo.

Rotenburo: Bain naturel de plein air.

Ofuro : Technique de bain typiquement japonaise, qui consiste à se laver séparement, puis se plonger dans un bain dont la température oscille entre 38 et 42 degrés.

The Velvet Underground – Sunday morning

Publicités

13 réflexions sur “Osen & Onsen

  1. Tu sais ce que je pense des bains… J’en suis un grand amateur ! Il m’arrive même parfois de m’endormir dedans quand la fatigue m’emporte ! Mais là c’est une experience que je n’ai jamais faite et qui je suis sûr me plairait à coup sur 😉 Et tu sais parfois il ne faut pas chercher bien loin pour s’évader… Sinon moi qui voulait me faire un plaisir de regarder la vidéo de Velvet Underground pour voir ce qu’ils avaient dans le ventre… J’ai droit à une image d’un paysage non moins magnifique… Enfin il va falloir faire un peu de maintenance et mettre les mains dans le cambouie informatique 😉

  2. dis, tu sais que tu devrais faire gaffe aux dangers du paradis… la chute est rude… je te souhaite une « petite » galère là-bas, histoire de te donner envie de revenir…

    Merci ! pour ces belles photos (ça me fait rêver), et ta belle écriture… on te sent en harmonie.

    Lucia in the sky.

  3. Lucia Mel, elle porte la poisse…

    Pas plus tard que ce matin, je me prend sur le haut du crane une beche de jardinage, laissee la par le grand pere. Mis a part ce desagreable incident, tu peux compter sur ma femme et le pays entier pour m’eviter un sejour malheureux.

    Et puis la chute viendra a Roissy.

    Autrement, n’importe quel intervenant quelque peu cale sur le sujet vous dirait que la vie de tous les jours, sans visa touristique, n’a strictement plus rien a voir…

    Bon, je retourne me delasser.

    Clarence, positive attitude

  4. oooohhh, désolée ! je t’avais dit une petite galère, pas une mise en danger… tu sais bien que j’ai un don de divination en ce qui te concerne 😉 Le Japon, depuis plusieurs années, j’y pars en voyage, en imagination, avec mes étudiants japonais. (c’est moins nocif pour la planète, l’imagination).

    Tu as lu « Shogun » ?

    Hey ! reviens-nous entier, et en pleine forme !

    Lucia redescendue sur terre.

  5. Tu peux pas savoir comme je suis content d’avoir enfin le net…je m’en ais boguer de ce pas, pour concurrencer ta verve et …me préparer la bouche pour demain.

    Non, pas pour vous montrer ces formidables techniques apris au contact mousseux des employées de soapland, non…Quoiqu’après cette superbe soirée chez les cuisiniers virtuoses et leurs serveurs sympathiquement stressés du bulbe (la tremblante du mouton ?…je préférais ça a l’inquisiteur francophone et pédant qui prit la relève), vous l’ussiez mérité, cher Clarence, uh uh.

    La tartine de confiture de cerises noires de Bâles (pénétrant lentement les trous de la tranche de pain de seigle beurrée) dans ma main gauche me rappelle d’étaler autre chose encore :

    http://jp.youtube.com/watch?v=wZ2w_skhGOs&feature=related

    Perfume me rappelle souvent l’esprit des Halcali et de leurs chorégraphies de superettes….
    Sans égaler la tres « réveille le pédo en toi » mais superbe et ultra démago chagasse-à-lunette, Tommy February : http://jp.youtube.com/watch?v=7n6-41–vm0

    A voir si on n’aime pas Naruto non plus.

  6. OSEN or not OSEN, se demandait le graçon en arrêt devant les boutons de mon pantalon… (ONSEN tape, non ?)

    ouias bon,
    quand c’est-y qu’tu rentres, toi, eh ?
    ISOIDERUNDANE! et plus vite que ça!

  7. knel fmôt de trnappe ?
    nappa fmôt siwoui ?

    en stuka pas sur ‘isoiderundane’, keu chnè bin dou yaponèj.
    naveu dire « MAGNE-TOI LE FION! »

    (pour le fion, chui pas sûre de l’accent sur l’antépénultième, mais pour « magne-toi, ça fait aucun prout, foot, doute – j’arrive de chez ctoilblog, c’est pour ça)

  8. bon… ben… t’as encore disparu… corps et biens… sur un avion… peut-être… ou sur la lune… toi, tu nous fais trop de mystères…

    Lucia qui s’y connaît en mystères…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s