Born into this...

Vendredi, c’est raviolis !

Flavie, syndrome de tourette télévisuel

Flavie, syndrome de tourette télévisuel

Tous les vendredis télévisuels sont ennuyeux. Terriblement ennuyeux. Tenez, prenez le programme de la semaine dernière. On avait eu droit à Dechavanne sur TF1, coachant Pernault et Foucault dans un affrontement Nord/Sud si désespérant qu’on aurait préféré la version Boulogne Boys/Winners de Marseille. Ce soir, c’est Flavie qui s’y colle, avec la meilleure chanson de l’année 2008… en Juin 2008.

La finalité laborieuse s’étendant sur l’ensemble des chaînes, entre Thalassa et un enième voyage vers les vestiges du passéisme, une PJ amorphe qu’on aimerait voir carburer à l’excta sur France 2, Tracks puant la flagornerie « intellectuelle et trendy » et d’obscures ersatz de séries américaines sans fond mais pleines de prétentions, on aurait préféré aller prendre l’air.

Non, ce soir pas de cocktail avec mon Barman préféré, c’était l’occasion de s’intéresser de plus près à « Sex & the city » et comprendre l’intérêt des pétasses pour le cosmopolitan. Et plus encore d’une série cul-te devenue film.

Le prochain Fred Coppula ?

Le prochain Fred Coppula ?

Je suis profondément misogyne, jusqu’ici, rien d’anormal. Les femmes, leurs univers, leurs littératures, leur sentimentalisme, y’a longtemps que j’ai laissé ça à Marc Lévy. Quand au Cosmopolitan, je lui préfère la force tout en velours d’un Racquet Club…

Mais pour une série qui prétend faire flirter le Sex et la ville, je suis reparti bredouille. Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker) vous fait bander vous ? Et cette MILF de Samantha Jones (Kim Cathrall) ? Cette frustrée de Miranda Hobbes, cette hystérique de Charlotte York ?

Non, aucune d’entre elles n’auraient leur place à un casting porno à Budapest. Autant encore préférer les « Desperate Housewives » ! Qui plus est quand on y retrouve la femme de Tony P…

Alors qu’est ce qui fait glousser les ménagères/célibattantes/mères désoeuvrées/femmes devant leur poste ? Cet étalage d’un mode de vie estampillé New York Home made ? Ce déballage incessant de chaussures, de shopping, toutes ces vastes activités pleines de facéties intellectuelles qu’on aime à pratiquer à la Halle aux chaussures, André et Etam ? Ou peut être ces discussions « endiablées » sur leur régime nymphomane, les hommes, la taille de leur pénis et l’onanisme périmé ?

Avant, les hommes avaient droit aux club Playboy, peindre des pin-up pulpeuses sur la carlingue des avions, et les femmes ressemblaient à Raquel Welch dans 10.000 ans avant J-C…

Old Fashioned Strawberry Bitch Fantasme

Aujourd’hui, on nous vante le propre de Carrie Bradshaw, l’anorexie des mannequins et la vertu de Amy Winehouse.

Il fut un temps où Mel Gibson aurait pu donner une réponse. C’était du temps où il voulait se donner une image plus « féminine », du temps où il pouvait écouter et comprendre ce que veulent les femmes…

Mel, dans un DVD distribué par Nostalgie

Mel, dans un DVD distribué par Nostalgie

Mel a fini sur un pitoyable échec, avant de renaitre avec Jésus Christ et d’ouvrir une boucherie Maya.

On ne comprendra jamais réellement les femmes, même Jésus vous le dirait.

Aujourd’hui Mel est alcoolique, insulte les flics en roulant à tombeau ouvert sur Hollywood Boulevard, et il est revenu dans le giron de l’intégrisme religieux.

Al a besoin de vous !

Clarence, lui, a rejoint le NO MAAM ! Vous aussi, dites-non à la vulgarité ! Rejoignez le NO MAAM !

« Appelles-moi Surprise, les couilles à Vincent Mc Doom, c’est qui ? » Sefyu – Sénégalo Ruskov

The NO MAAM against The Masculine Feminist

Publicités

24 réflexions sur “Vendredi, c’est raviolis !

  1. hello! je ne m’etendrais pas sur Mel Gibson…par contre sur sex & the… oui! Cette séria a bcp de charme. Au prime abord, superficielle mais pas tant que ça. Mais je comprends qu’en tant que macho (!!), ca t’échappe quelque peu! lol! Quant au casting de porno à Budapest, je pense sans m’avancer de trop, que bizarrement (oui, je sais..Clarence, c’est surréaliste), ça ne leur manquera pas….
    Tu es un eternel incompris 😉

  2. Mais c’est très bon ça Clarence!

    Je n’ai jamais compris cet engouement pour cette série estampillée Prada, hédoniste qui ne cesse de nous dire « Arrêtez de penser mesdames, dépensez! ».

    Sarah Jessica Parker ressemble à un cheval:

    http://www.sarahjessicaparkerlookslikeahorse.com/

    Sinon, il y aurait une thèse à faire sur les MILF à mettre en lei avec le bouquin de Michel Schneider « Big mother ».

    a+

    René, futur adhérent au NO MAAM

  3. Oulala tu tapes dans une sacrée fourmilière avec ce poste ! Maintenant je pense que chacun à besoin de sa bible, référence pour se sentir à l’aise quitte parfois à paraitre ridicule 😉 Pour certaines cela peut se résumer à Cosmopolitain ou tout autre Femme Actuelle pour celles plus terre à terre et fans de la couture, d’autres des magazines comme les Echos ou la Tribune… Moi je carbure au Slam Magazine mais je ne fais pas une fixette dessus 😉 Et pour ce qui est du succès de cette série je pense qu’elle est simplement dûe au fait qu’elle cible un public précis et que malheuresement elle essaye de se préoccuper du ressenti féminin… J’ai regardé pas mal d’épisodes pour avoir un point de vue et tout ce que j’en tire c’est qu’au final cela est tout simplement impossible pour le commun des mortels… C’est peut être ça qui fait trippé la gente féminine un peu comme les Feux de l’Amour en moins glamour désolé mesdames même si vous dites souvent que vous ne regardez pas ces conneries (les chiffres sont là…) Et pour Al Bundy pour moi c’est une légende à part entière je n’ai rien d’autre à ajouter…

  4. tu regardes trop la télé… 😉 évade-toi de son « univers impitoyable », et rejoins le clan des « desperately » sans clan… les « desperately seeking ».

    Lucia l’amazone from Chantilly (prix de Diane).

  5. J’ai bien ri! Un point de vue… très testostéronné en somme!
    Ceci dit, je n’ai pas encore couru ventre à terre voir ce fameux Sex & the City. Suis-je encore normale et pourvue de tous mes attributs féminins…?

  6. Un billet décalé… J’aime beaucoup tout comme la série que tu répudie mais je n’ai pas encore vu le film, c’est qui est surprenant c’est que je suis aussi fan d’Al Bundy et de la série Mariés deux enfants… Je suis en nuance et en paradoxe…

  7. Une chose est sûre: J’aime mes lectrices ! Oui, je vous aime !

    Après cette déclaration sincère et dépourvue de tout machisme, revenons sur terre. Et plus précisément celle des femmes. Non mais sérieusement, qu’est ce qui vous plait là-dedans mesdemoiselles ?

    Bon, vous pouvez l’avouer, c’est les chaussures hein !?

    Moi aussi, je vous le confesse, je suis un fétichiste des chaussures, tout comme Bdiddy. On partage ce vice entre hommes, à l’exclusion totale des femmes. En quelque sorte une saine revanche de la vie de notre mentor et idole à tous: Al Bundy ! A quand le nibard-bar Bdiddy ?

    René, t’as enfin ta carte de membre ?

    Lucia, gaffe, ou un jour, on va te retrouver aficionado des chapeaux désinvoltes !

    Milla, dépourvue d’attributs féminins ? Pourtant à ce qu’on dit, tu as des jambes de déesse (en tout cas, au moins une !) ! Tu te laisserai chausser par un Bundy de ma trempe ?

    Millie, j’ai failli poster des obscénités chez toi, attention, toutes de haute voltige ! Maintenant que je suis passé à confesse, moi aussi, je peux lécher ?

    Clarence, seeking for nothing…

  8. Yep et en ce moment je suis plus sur les chaussures à pointes c’est mon nouveau dada avec les montres depuis que j’ai fait l’acquisition d’une montre Lotus (merci la pub) ! Je pousse même le vice à garder les boites de chaussures ! Sinon pour revenir aux choses serieuses parce que malheuresement la date fatidique se rapproche… La soirée spéciale en l’honneur du Roi Heenok comme je te l’avais promis ce week end ! Voici le flyer pour que tu es une idée de la chose :

    Pas de promo, ça sent vraiment la soirée underground mais ça me surprend de la part du Roi même s’il a les mains liées ces derniers temps à Quebec 😦 Tiens moi au jus pour savoir ce que tu en penses !

  9. Bdiddy, ça pue le Fake !

    Roi dort en zonzon, peu de chance de le voir débarquer à Paris comme une fleur… Et puis, si c’est pour écouter « Cocaïno Rap music », autant passer chez Gérard regarder l’Euro au son du piano !

    Tiens en fait, je me suis porté acquéreur d’une paire de Fratelli Rossetti, et je dois dire que le fabriquant est en passe de faire de moi un converti !

    Putain, v’là qu’on va se mettre à parler nippe, et puis finir à parler gonzesse façon « la salope » des inconnus…

    Clarence & Bdiddy: deux vrais « biatch » ces deux-là !!!!!!

    « Gérard, un cosmopolitan ! »

    Clarence, torchon-chiffon-carpette !

  10. C’est vrai que je préfère applaudir les notes de piano de Gérard tout en profitant de l’Euro et des cocktails qui vont avec ! Et pour ce qui est de Fratelli Rossetti tu me mets vraiment la puce à l’oreille 😉 Moi qui pensait que les Anglais étaient au top niveau souliers je vais devoir revoir mon jugement après Ferragamo maintenant ce bougre… Je vais devoir refaire un tour du côté de L’Italie pour en avoir le coeur net ! Et au fait il faut que je te files les photos…

  11. Clarence je déteste les chaussures…mais j’aime bien qu’on me lèche les pieds quand je mets des talons hauts … Lol Pour es obscénités c’est quand tu veux of course…

  12. Ah ah!
    Thanks God, je ne suis pas encore uni-jambiste. Alors deux belles jambes s’il vous plaît!
    J’avoue, c’est en partie dû aux chaussures cette série. Certainement le sang de mon papa « sappeur » qui coule en moi (je te laisse deviner l’origine de mon papa) 😉

    C’est charmant de vous voir causer chiffons!

    Milla, not a one-leg-girl.

  13. Ces trucs comme sex & the city ou desperates housewives me laissent froid comme la banquise, ils sont aussi désespérément tristes que les magazines féminins qui effacent toutes aspérités à la féminité comme les catalogues de la redoute effacent les poils dans les pages sous-vêtements. C’est triste, lisse, monocorde, monoculturel. Ils ne sont pas mon Amérique à moi, qui picole, qui se branle, qui baise, qui se lèche les griffures de grizzli. C’est mon luxe de laisser cette jelly inodore et sans saveur pendant que je me délecte du miel et des pêches de Jim Harrison, Crumley, Fante, MacGuane ou Bukowski.
    Lundgren, réveille toi…
    Salut Clarence.

  14. La série « sex and the city » n’est pas une série culte, c’est seulement la première dans laquelle les femmes parlaient cul. On y voit en particulier une femme qui dissocie sexe et sentiment, ce qui est assez rare dans les fictions pour être signalé.
    Par contre elles dorment toutes avec leur soutien gorge, est-ce normal ? Est-ce du à la pudibonderie télévisuelle américaine ou bien les américaines dorment-elles vraiment avec leur soutien gorge ? Je n’ai pas cotoyé d’américaine au lit, je ne sais pas.
    Mais surtout il y a Mister Big, c’est quand même un peu lui l’intérêt du truc.
    J’aime assez cette série, et pourtant je suis en tongs. Je n’ai pas vu le film, d’après ce que j’en ai lu, ça peut attendre.
    Non, moi, MA série, c’est Weeds.

    PS : Charlotte York hystérique ??

  15. Je l’avais complètement oublié celui-là !!!! Mais saviez-vous que Mister Big, était avant tout un personnage mythique du jeu Art of Fighting de SNK. Une caricature de maquereau, avec deux tonfas et des Ray-Bans Aviator ?

    Sinon, je maintiens toujours que Charlotte York est hystérique. Lunatique, complexée et hystérique. Parfaitement !

    « Jim Harrison, Crumley, Fante, MacGuane ou Bukowski. »

    Presque tous morts. Et sur ces cadavres, la littérature américaine s’enorgueillit de jazzer avec Easton Ellis ou Mc Inerney, préfère les hommes imberbes, les couples New Yorkais, la Fashion Week et les romans de Marc Lévy…

    Et avec tout ça, ils veulent le changement. Obama qu’il s’appelle…

    Sinon, salut Emmanuel, content de te retrouver ici !

    Change Clarence ? We can believe in !

  16. Hé bé mon Clarence ? Ca parle pompe et fringues, ici ? !

    Arghh, c’est le dernier bastion macho qui tombe là….et bientot les conseils epilation de Clarence Boddicker ?

    arf! Monde cruel

  17. pour Charlotte York, ok, allons-y pour hystérique, complexée et lunatique.
    pour Mister Big, ouais, voilà, tout à fait Clarence, il est mythique !! :)) ouala… mythique !
    (mais, attention, à propos des tongs… elles viennent de Camden Town !)

  18. merde je me suis emmêlée les crayons dans les pseudos, ça m’apprendra à être schizophrène.
    désolée pour le brouillage.

  19. Pingback: Le vendredi c’est raviolis « GALAK News

  20. Mister Clarence… you are the one.. the one of the one’s. Your life is our life… Your life is life… Lucia who is waiting for what is after life or something else…

    Bon, la France s’est ramassée… lamentablement…

  21. Yep je reviens de chez l’ami Mininem qui m’a dit que tu l’avais croisé il n’y a pas longtemps… décidemment les connexions se passent à fond comme dirais l’autre… Sinon il m’a semblé comprendre que j’ai un point commun avec Milla car on a la même origine du vice concernant la sape et les fringues 😉 Et en parlant de ça c’est bientôt les soldes ! Pour l’équipe de France, il m’a suffit de quelques minutes pour comprendre que ça allait être une bien triste soirée pour eux… Nous ne jouons pas dans la même catégorie… ça me rappelle le « football total » de johan Cruyff si plaisant aux yeux 😉 Pour finir pour SNK et King Of Fighters, il va falloir se retrousser les manches si on ne veut pas finir haché menu par qui tu sais 😉 Kensou Powwwaaaa et vive les New Balance…

  22. Bien le bon jour, M’sieur Coq. C’est pour ça qu’on vous aime, vous les Coqs.
    J’adore les Bundy… je suis fan, mais bon, ça c’est mon côté gallimacho qui ressort.

    Pourquoi nous les poulettes on aime des séries comme sex & the city, desperates houses wives ou fornication machin ?

    Par ce que cela nous fait sourire… juste sourire. C’est léger, juste assez indécent pour nous faire oublier le mal de chien ressenti toute la journée dans nos chaussures neuves… et quand on la voit avec sa collec de chaussures, on déculpabilise illico d’avoir un peu dépasser le budget pour ces fameux escarpins qui nous ruinent les petons.

    C’est juste plaisant, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s