Lords of Panam'

It’s all rotten…

Entre mes écarts financiers qui pèsent lourd. Et la digestion dû au grand écart Japon-France. Mes ulcères ont le don de se réveiller à chaque sonnerie du BlackBerry. Les enveloppes ne pèsent rien sur la balance, et à l’heure des comptes, qui irait se plaindre d’une débauche de shopping à Tokyo ?

p9231478.JPG

Merde, c’est dur tout de même…

Heureusement les virées en soirée mode Lord Of Panam’ peuvent toujours vous requinquer un homme. De l’alcool, une salle des fêtes lointaines, des tecktoniks boys, et pour finir, une cravate Dior. Pas encore performant sur du C-Walk, je me rattrape sur le William Peel. On fait comme dieu veut. Et comme on peut…

 Ottawan – D.I.S.C.O.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s